LE PETIT TUPINIER N° 12 [octobre 2016]

Terre de Corée

Le 7 septembre 2016 arrivait à Lyon une délégation de 15 céramistes coréens de la Gyeongsangbuk- do ceramic association.

Nous étions heureux de les accueillir. Ils sont arrivés avec leurs pièces dans leurs bagages - quelques cartons, quelques caisses en bois.

Avant de tout déballer et de découvrir ce que nous allions exposer, nous sommes partis le lendemain à Arte Diem, association dédiée aux activités céramiques à St. Chamond, qui nous a accueillis pour un workshop avec nos amis coréens. Le public était nombreux : professionnels et amateurs se mêlaient autour des 3 ateliers proposés : bol pincé, tournage d’une jarre de la lune, pièce emblématique de la céramique coréenne, et un dernier atelier de décor traditionnel d’un bol à thé.

L’ambiance était joyeuse et studieuse, les échanges ont été possibles grâce aux interprètes de l’association lyonnaise « la Vague Coréenne », notre partenaire pendant toute l’année pour organiser cet événement.


En rentrant le soir à Lyon nous nous sommes retrouvés autour d’un verre à la « Galerie Atelier 28 » chez Claire Arnaud, pour le vernissage de l’exposition de 5 céramistes de l’association, en résonnance avec l’événement du marché des Tupiniers. 

Voilà qu’arrivait le weekend !

Il ne restait donc que la nuit du vendredi pour déballer les pièces venant de Corée et mettre en scène une cinquantaine de pièces dans la cour des Lazaristes. Dès le samedi matin le public était invité à entrer dans la cour guidé par le tapis rouge et les grands kakemonos qui ornaient l’entrée !

Cette exposition composée de pièces traditionnelles : bols, vases, petites sculptures,  jarres de la lune ont su séduire le public lyonnais et susciter son étonnement notamment avec le fameux bol à 10 000 euros, une pièce de Han-Bong Chun, trésor national vivant ! 

A l’entrée de la cour des lazaristes,  5 artistes d’origine coréenne, ou fortement inspirés par la culture coréenne, exposaient leur travail : Sangwoo Kim, Yun-Jung Song, Seungho Yang, Eun-Soon Paradis, et Dauphine Scalbert.

 

Pour compléter cet événement, le public a pu découvrir une exposition de bojaghi, se laisser captiver par les percussions traditionnelles “Samulnori” du groupe Han Pan, et faire une petite pause devant une sélection de films sur la céramique coréenne.

---

Ce fut un weekend dense et coloré, nous en gardons un souvenir chaleureux : des cadeaux ont été échangés, des adresses, des invitations, des verres de l’amitié. Nos amis coréens sont repartis ravis,  touchés par l’accueil et impressionnés par l’affluence et l’intérêt que porte le public lyonnais à la céramique !

Pour cette 31ème édition, le soleil était au rendez-vous, les visiteurs aussi, les potiers enthousiastes et toujours plus créatifs, les chiffres d’affaires des exposants en hausse.

Merci à tous : exposants, public, céramistes coréens, bénévoles, partenaires et soleil sans qui cette belle manifestation n’aurait pu avoir lieu.

 

---

Nous vous attendons pour une nouvelle édition les 9 et 10 septembre 2017 !

---